Fabriquer du savon : une expérience de vie

Stand Adduna Beauté par Sandrine, Carnet de Shopping

Fabriquer du savon ! Au départ, ce n’était pas du tout évident pour moi. Déjà c’est comme cuisiner, il y a des protocoles et certaines règles à respecter ; or ce n’est pas mon fort. En plus, on manipule des matières dangereuses et je suis parfois très maladroite.

Keep calm and make a soap

J’ai eu de la chance lorsque j’ai fabriqué mon premier savon car ce fut dans un cadre agréable et très individualisé : j’étais la seule élève ce samedi matin à assister au cours de Marie. Les autres participantes, 1 groupe d’amies, s’étaient désistées.
Pour fabriquer du savon, j’avais traversé tout Paris, très tôt et j’avais beaucoup d’appréhensions. Ce fut une superbe expérience que je me suis empressée de renouveler à la maison  et en dehors.

Adduna savon à froid
Adduna savon à froid

 

Mix and Match – Mélanger et assortir

Ce que je précise, c’est qu’il s’agit de fabrication à froid, pour fabriquer du savon solide. C’est très important et à différencier des autres façons de fabriquer du savon. Vous pouvez entendre parler en effet de « Melt and Pour » ou encore de « savon à chaud ».
Si vous avez lu quelques pages ici et là, vous savez ce que cela signifie.
La saponification à froid revient à fabriquer du savon
– à température ambiante
– en mélangeant des matières grasses à de la soude, sans les faire cuire, ainsi que les additifs souhaités
– sans cuire le produit complet ainsi obtenu
– qu’on laisse maturer, mûrir, saponifier pendant plusieurs semaines avant l’utilisation.

C’est très intéressant de découvrir toutes les possibilités offertes par la nature pour fabriquer du savon et de pouvoir en bénéficier pour sa peau. Mais fabriquer du savon demande beaucoup de motivation, de sérieux, de rigueur.
Concernant le choix des matières premières, la base pour Adduna Beauté, c’est 15% de beurre de karité minimum et des matières premières végétales comme le beurre de mangue, l’huile de coco ou d’olive, l’huile de jojoba.
La sélection se fait sur la base de critères comme les qualités intrinsèques de la matière, les préférences personnelles,…
Certaines huiles sont connues pour rancir rapidement comme l’huile de germe de blé ; pour avoir tendance à ramollir les savons (ricin) ou les durcir (coco) ; nécessiter plus ou moins de soude.

Il est primordial de combiner les bons acides gras des huiles ou beurres végétaux pour fabriquer le savon parfait ! Il faut aussi tenir compte des insaponifiables, ces actifs qui constituent des véritables éléments de soin, présents par exemple dans le beurre de mangue.

Fabriquer du savon, c’est la vie !

Vous lisez ça et vous vous dîtes que j’y vais un peu fort. Comment ce petit produit du quotidien peut-il être la « vie » ?!

Bon, modestement, je vous dis que le savon, c’est ma vie depuis quelques années ! Comment ?

  • Apprendre à fabriquer du savon m’a aidée dans ma vie de tous les jours pour prendre soin de moi. C’est d’abord l’eczémateuse qui parle, celle qui avait une énorme plaque noire sur le bras gauche, qui résistait pour ne pas « lui faire sa peau », à cette plaque qui démangeait. Je suis convaincue qu ces fameux insaponifiables, que je retrouve volontiers dans les savons Adduna Beauté ont changé ma vie.
  • Fabriquer du savon a aussi fait partie de ma démarche « stop défrisage » car j’utilise parfois du savon à froid pour mon shampoing. J’ai arrêté de dénaturer mes cheveux il y a 10 ans.
  • Fabriquer du savon m’a permis de faire la connaissance de personnes admirables, qui ont accepté de partager  leurs expériences et leurs connaissances avec moi, de me former. J’ai bénéficié de l’expérience de Marie, Jeff, Leanne et Sylvain, Ludvina, Michel, Karine, Swanee,… J’avais visité de nombreux sites comme ceux de Karine ou de Swanee ou encore les sites et chaînes Youtube français, anglais ou nord-américains. J’y ai trouvé de nombreuses informations sur le matériel, les matières premières, les résultats des expérimentations. Il y avait aussi toutes les notions de chimie indispensable pour apprendre à fabriquer du savon.
  • Fabriquer du savon, cela a aussi été prendre plus conscience de notre inestimable patrimoine « terrien », du rôle des hommes et femmes dans sa valorisation. Pourquoi je préfère tel fournisseur à tel autre ? Comment le beurre de karité est-il fabriqué ? D’où vient l’huile essentielle d’arbre à thé ? Et celle d’ylang ylang ? Et l’huile de palme alors, on en parle ?  (oui ! nous en parlerons)

ADDUNA, c’est ça aussi, non ?!

ELEMENTAIRE et ESSENTIEL

 

Codou CISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *