Donia : l’histoire de la Vie, en France et au Mali

C’est lors d’une journée agréable dans une boutique éphémère à Paris que j’ai rencontré Mariame. C’était une des stars de la journée, elle était occupé à recevoir les visiteurs et des dons bien particuliers. J’ai souhaité vous faire découvrir pourquoi…

Qui es-tu, Mariame ? Où as-tu grandi ? Quel était ton plan de carrière professionnelle ?
Bonjour Codou, merci de me recevoir ! Mariame est… Enfin je suis présidente de l’association humanitaire Donia. Nous parrainons l’école Ahmadou Ly à Bamako qui se trouve dans son plus ancien quartier (Bolibana). Mon enfance fût merveilleuse, insouciante, joyeuse à Bondy en Seine-Saint-Denis. Tu souhaites connaître mon plan de carrière ! Hummhhh… Il y a quelques années je t’aurais répondu « Directrice de restaurant avec une centaines de personnes sous ma responsabilité » ; car il y a quelques années j’étais dans une démarche de gagner assez de sous pour ne plus avoir à regarder à la dépense. Je voulais le pouvoir et les gains allant avec « Un pouvoir nommé désir ». J’ai d’ailleurs fait éditer un livre sur l’envers du décor du monde dans lequel j’évoluais : les brasseries de luxe, un long fleuve semé de pépites. Ce livre, c’est « À la carte ! Les perles non censurées de la restauration » (paru aux Editions Michalon, 7.50€). Aujourd’hui, j’ai mis un terme à ma carrière dans la restauration et m’accorde une année sabbatique où je me consacre en partie à l’association Donia.

Qu’est-ce que l’association Donia ? Pourquoi ce nom ?

L’association Donia est née de mon premier voyage au Mali en 2015. Entre autres activités, je passais mon temps à accompagner mes neveux à l’école. Pour «porter leur sac ». J’ai eu un électrochoc lorsque j’ai pris conscience qu’ils ne disposaient pas de matériels suffisant pour étudier dans de bonnes conditions.
De retour en France, je n’ai pas pu faire comme si de rien n’était, reprendre le cours de ma vie overbookée à vaciller de table en table à me demander si j’avais bien fait de mettre du rouges à lèvres plutôt que du gloss.
L’association Donia est née de ce voyage qui allait changer ma vie. Pourquoi ce nom ? Asseyez-vous je vais vous en raconter l’histoire :

Je devais passer sur la radio Africa N.1 pour parler des premiers projets de l’association, or l’association n’était pas encore déclarée. Elle n’avait même pas de nom. L’invitation de cette radio était une occasion en or, je ne pouvais pas demander son report. Inenvisageable pour moi. (Je suis une fille qui fonce en général, sans vraiment réfléchir avant. J’essaie de toujours répondre présente même lorsqu’il faut se dédoubler). Chez moi avec des copines je lance un brainstorming by night (Il devait être 23h). Pleins d’idées fusent dont « Donia », qui ne convainc pas l’assemblée. On cherche encore et encore. Certaines me sortent des noms classiques, insipides, trop réchauffés. J’entends des tas de propositions mais « Donia » reste dans ma tête, ce prénom avait fait écho. Je décide donc de valider ce nom pour l’association. Une nuit d’hiver, l’association Donia venait de voir le jour.

L’association Donia a deux axes pour le parrainage de toute l’école :
Le premier : offrir un kit scolaire aux 424 élèves de l’école primaire Ahmadou Ly. Comportant pour chacun 2 cahiers / 2 coloriages / 1 sachet de stylo / 1 sachet de crayons à papier / 1 sachet de crayons de couleur
Procédé : Les donateurs en Ile-de-France nous contactent via les réseaux sociaux, par mail ou par téléphone. L’ambassadrice de l’association la plus proche va à leur rencontre récupérer les effets. Peu de temps avant le départ du colis vers le Mali, je me rend chez les ambassadrices récupérer les dons.
Fin de la collecte : 30 Juillet

Le second : Offrir un manuel scolaire aux enfants. Il sera acheté sur place au Mali chez le libraire du quartier pour contribuer à faire tourner l’économie locale. Coût de l’opération : 1600 euros
Procédé : Nous avons mis en place une cagnotte sur Hello Asso ainsi que #LaBoîteConsignée. Cette boîte c’est un peu comme celle des pièces jaunes ! Vous allez en récupérer une auprès de l’un de nos partenaires (Maison Château Rouge au 40, rue Myrha 75018 ; Au Yogi Bar 2, rue Lacharrière 75011 ; à la librairie Lis Thés Ratures au 69, allée du forum 92100 Boulogne), vous faites une collecte auprès de vos amis, collègues, famille, école ou autre. Puis vous la retournez à l’une de ces 3 adresses avant le 15 août. Une façon de faire participer les gens en s’amusant, vous ne trouvez pas ?

Ton actualité ? Tes envies pour les prochains mois ?

Je cherche à réunir les sous manquant pour offrir un manuel scolaire aux enfants. Donc si toi et tes lecteurs souhaitez faire un don la cagnotte est toujours en ligne sur Hello Asso, vous pouvez également nous faire un chèque ou un virement bancaire. Ma nouvelle vie ? Ce n’est pas mon genre de laisser tomber les gens donc tant que j’aurais de l’énergie et l’équipe d’ambassadrices qui supporte mon caractère excessif (Mariame Dagnoko, Matou Keita et Ibrahim Camara au Mali, Mariam Wague, Yassa Traore, Nelly Boghu, Christel N’golyo), je poursuivrai la quête d’impacter le monde ! En commençant par l’école Ahmadou Ly (rires). Mon but dans la vie est d’améliorer le quotidien d’enfants, de leur donner un accès facile aux savoirs, à l’instruction. Je souhaite également en toute modestie donner l’envie aux afro-descendants de se bouger comme l’on fait nos pères et mères. Si chaque enfant de la diaspora oeuvrait pour sa ville / village d’origine ce serait sensationnel, non ?

Mariame, quelle est ta routine beauté ?
Je ne suis pas la fille tirée à 4 épingles (rires). Je ne me maquille que très légèrement. Mon amie Racky Bayal me parle beaucoup du savon au soufre que j’ai du mal à trouver. Ton savon Roc’n Roll à l’air pas si mal ceci dit ! Sinon je me fais un masque toutes les semaines composé de miel, de cannelle et d’autres ingrédients naturels de chez « Nature & Thérapie » via Facebook. Je masse ensuite mon visage avec de l‘huile d’argan, Je retire le gras avec un savon exfoliant puis je me remets un petit peu d’huile. Bien évidemment fidèle à mes racines, j’utilise énormément le beurre de karité en massage des jambes et des pieds.

Je remercie toutes les personnes qui nous soutiennent en Afrique, en France et ailleurs. Je salue la fondation Badis Diab, l’association Cris des mères, Boboto Land et nouvelle optique.
Je te remercie toi. Codou
#OnEstEnsemble

Il y a plusieurs façons de joindre Mariame et l’association Donia :
– Mail : association.donia@gmail.com
– Tél : 06 49 19 78 36

Facebook
– Instagram : Association Donia
mais aussi Tweeter : @Mariame_Dembele et Tumblr : Mariame Dembele

Codou CISSE

3 thoughts on “Donia : l’histoire de la Vie, en France et au Mali

  1. Mariame says:

    Bonjour Coddou, je crois que je viens de livrer ma plus belle interview. Tout est dit. Il y à des réponses que je n’avais jamais écrite, étonnamment. Merci d’être restée fidèle à mes propos. Je te souhaite une belle réussite 🙂
    Mariame

    • Codou CISSE says:

      Bonjour Mariame, MERCI !
      Merci pour ton commentaire ! C’est ton vécu et ton expérience qui se révèlent. Tu incarnes très bien ce projet, cette association et les réalisations.
      Je te/vous souhaite aussi d’éradiquer les causes, de trouver les solutions et de continuer à avoir un tel impact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *